12/03/2021
ESAIP

L’intelligence artificielle, promesses et inquiétudes.


Entre paranoïa des uns et douce rêverie des autres, l'intelligence artificielle pèse désormais lourd dans l'économie mondiale avec 100 milliards de dollars estimés en 2025 et des enjeux techniques stratégiques et sociétaux colossaux. L'IA n'est pourtant pas une science nouvelle : elle a plus de 50 ans. Ce qui est nouveau depuis 2 décennies, c'est la masse de données à disposition, produite par l'essor d'internet et des objets connectés et la puissance de calcul des machines. L'omniprésence de l'IA aujourd'hui constitue pour certains une promesse de jours meilleurs, pour d'autres, le développement de cette technologie est un réel danger pour nos libertés.


L'Intelligence Artificielle (IA) fait souvent surgir à l'esprit des images de cyborgs et autres robots dotés d'intelligence. Dans le monde d'aujourd'hui, l'IA intervient dans nos usages au quotidien. De nos déplacements quotidiens dans des territoires devenus intelligents, à l'attribution de crédits par votre banque, chacun d'entre nous utilise ou bénéficie de l'IA plusieurs fois par jour. Ces dernières années, nous sommes passés du simple chatbot à l'utilisation de l'intelligence artificielle pour l'aide à la prise de décisions cruciales.


L'IA regroupe l'ensemble des théories et des techniques mises en œuvre en vue de réaliser des machines capables de simuler l'intelligence humaine.  Parmi ces théories et ces techniques, on retrouve :

- Le machine learning qui consiste à donner aux ordinateurs la capacité de prédire un résultat à partir de données en entrée. Par exemple, prédire le comportement d'achat d'un client à partir des données récoltées dans plusieurs grandes surfaces sur plusieurs périodes de l'année.

- Le traitement du langage écrit ou parlé depuis la compréhension de la langue jusqu'à l'analyse du sens de la phrase. L'objectif de cette technologie est de permettre aux machines de lire, de déchiffrer, de comprendre et de donner sens au langage humain. En guise d'exemple, on peut citer les applications de traduction telles que Google Translate ou encore les assistants personnels tels que Amazon Alexa ou Microsoft Cortana. 

- La vision artificielle qui consiste à analyser, traiter et comprendre une image. Le succès de la vision artificielle est notamment dû au spectre très large de ses applications : imagerie médicale, robotique, réalité augmentée, ...


L'IA fait cependant face à 3 défis majeurs :

* Fiabilité et sécurité : Les systèmes d'IA doivent être fiables et sûrs et savoir s'adapter. L'IA peut provoquer des accidents nuisibles et dangereux si elle n'est pas correctement pensée -- par les humains ! Un simple robot aspirateur intelligent doit éviter de faire tomber/casser les objets. 

* Confidentialité et sécurité : Les systèmes d'IA doivent être sécurisés et respecter la confidentialité. Les algorithmes d'IA sont aujourd'hui mis en œuvre à grande échelle et permettent de gérer des services tels que la santé, la sécurité, le marketing... ces systèmes doivent d'une part, respecter la réglementation en matière de confidentialité des données et d'autre part, éviter une fuite de ces données à travers des cyberattaques. 

* Ethique : Les systèmes intelligents devraient être transparents, compréhensibles et être alignés avec les valeurs humaines.  Il est indispensable que l'homme garde le contrôle sur l'IA, c'est-à-dire qu'il possède, en permanence, la capacité de reprendre la main si besoin.


Pour répondre à ces défis sécuritaire et éthique, la "majeure" (spécialisation) IA ouvrira à l'esaip, école de l'avenir responsable dès la rentrée 2021, venant compléter les spécialisations Big Data, Internet de l'objet et Cybersécurité déjà existantes. 

Le développement de l'intelligence artificielle ouvre de belles perspectives en termes d'emplois. Les ingénieur-e-s de l'esaip en intelligence artificielle ont une garantie de recrutement post-diplôme : les postes dans l'intelligence, aux intitulés souvent divers, ont été multipliés par 16 au cours des 4 dernières années.

QUI SOMMES-NOUS



Établissement d'Enseignement Supérieur Privé d'Intérêt Général (EESPIG), l'ESAIP est une école d'ingénieurs habilitée par la Commission des Titres d'Ingénieur. L'école fait également partie de la Conférence des Grandes Écoles et de la Fesic.

L'esaip forme en 5 ou 3 ans des ingénieurs de haut niveau scientifique et technique, en Numérique et en Gestion des risques et environnement, deux spécialités au cœur d'enjeux civilisationnels. Nos formations évoluent continuellement pour répondre mieux aux besoins sociétaux.

Aujourd'hui, l'esaip fait converger ses deux expertises pour construire, avec ses étudiants, un avenir responsable : nous formons des ingénieurs capables de répondre aux défis de notre siècle.

Grande École à taille humaine, l'esaip bénéficie de cadres de vie privilégiés sur ses deux sites d'Angers (siège) et Aix-en-Provence, 2 villes connues pour leur qualité de vie : logements abordables, réseau de transports fluide, équipements sportifs et culturels de grande qualité.