24/03/2021
Speak & Act

#PresenteTonEcole

#FierDeMonEcole


"Chaque jour en cours je pouvais donc appliquer directement ce que j'apprenais à la création de mon business."


Nous vous présentons le Q&A de Colin Bourcier, fondateur de Saint Chaffray et ancien étudiant de NEOMA (ex Rouen Business School), qui nous parle de son école et de son parcours. 

Speak & Act, plateforme de marque employeur et école, labellise les entreprises et établissements scolaires offrant la meilleure expérience collaborateur et étudiante. Aujourd'hui, grâce aux nombreux avis qu'elle collecte et analyse, Speak & Act c'est plus de 1300 entreprises et 160 écoles évaluées. Notre ambition première est d'orienter les candidats et les étudiants vers le bon employeur et la bonne école à travers les milliers d'avis collectés et les classements publiés. 

Découvrez son interview.


1. Décrivez-nous votre parcours académique jusqu'à aujourd'hui.

J'ai suivi un parcours assez classique pour pouvoir intégrer une école de commerce : après l'obtention d'un Bac Scientifique, j'ai effectué mes classes préparatoires HEC au Lycée Montaigne à Paris, ce qui m'a permis d'intégrer l'ESC Rouen, devenue depuis Rouen Business School puis NEOMA.


2. Selon vous, quels sont les points forts de NEOMA (ex Rouen Business School) et pourquoi êtes-vous fier d'avoir d'étudié dans cette école ?

Je n'ai pas le sentiment d'être vieux pourtant beaucoup de choses ont changé depuis que j'ai quitté NEOMA en 2012. Lorsque j'y étais, l'entrepreneuriat était certainement moins à la mode qu'aujourd'hui et pourtant NEOMA faisait partie de ces rares écoles qui disposaient d'un incubateur. Ce fut un réel atout pour moi qui ai fait la majeur entrepreneuriat et lancé ma première boîte au sein de cet incubateur (Newstalk, une marque de vêtements pour hommes.) Depuis, j'ai co-fondé SAINT CHAFFRAY, une agence de création qui adresse les marchés de l'exposition avec un service sur mesure.


3. Qu'est-ce qui rend vos années à Rouen Business School inoubliables ?

Evidemment ce sont les autres étudiants. Les rencontres que j'y ai faites constituent une grande partie de mon quotidien aujourd'hui. J'y ai rencontré beaucoup de mes amis proches, et c'est pendant mon erasmus que j'ai rencontré ma femme.


4. En quoi NEOMA (ex Rouen Business School) est-elle une école où il fait bon étudier ?

Je pense que l'intérêt d'une école de province c'est que la majorité des étudiants ne connaissaient pas Rouen en arrivant. On se retrouvait donc chacun dans son appartement avec une envie commune : se rencontrer les uns les autres et nouer de vraies amitiés ! Comme j'ai eu la chance d'avoir 2 amis d'enfance qui m'ont suivi à Rouen (alors qu'ils étaient à la fac à Paris) on a débuté avec un grand appartement très accueillant pour tout le monde.


5. Quels conseils donneriez-vous aux futurs étudiants qui souhaitent intégrer cette école ?

Nouez des relations sincères. J'ai monté ma première boîte à Rouen, et mes autres amitiés rouennaises sont pour la plupart des entrepreneurs aussi et on continue à s'entraider quotidiennement aujourd'hui.


5. Parmi les enseignements reçus et les expériences vécues à l'école, quels sont ceux qui vous aident dans votre quotidien ?

J'ai participé avec un ami de l'école à l'édition 2010 du « Prix de la Stratégie d'Entreprise » (concours ouvert à tous les étudiants de France). Nous avons gagné ce prix et lors de la remise du prix le directeur de KPMG France est venu me féliciter : c'est comme cela que j'ai obtenu mon premier stage en stratégie opérationnelle chez KPMG.


6. Comment votre école vous a-t-elle accompagné dans votre recherche de stage/alternance/emploi ?

Lors de ma majeur entrepreneuriat j'avais déjà mon projet de création de boîte. Chaque jour en cours je pouvais donc appliquer directement ce que j'apprenais à la création de mon business. J'étais en même temps dans l'incubateur de l'école qui a financé la construction de mon business plan par KPMG, ce qui a été un atout clé pour convaincre les investisseurs pour ma première levée de fonds.


7. Parlez-nous de votre situation actuelle.

Après une première société créée, j'ai fait 7 ans de conseil en stratégie opérationnelle. Fort de ces expériences je me suis lancé à nouveau dans l'entrepreneuriat il y a 2 ans. Je me suis associé à un sculpteur expérimenté et on a monté une agence de création qui fait d'excellents débuts puisqu'on a plusieurs projets pour des Musées en cours et qu'on vient de livrer 200 sculptures en chrome à Swarovski.


8. Quels sont vos prochains projets ? 

Mon projet principal est le développement de ma société, pour laquelle nous sommes déjà en refonte de l'identité marketing. Le développement de plusieurs partenariats va bientôt porter ses fruits et nous pourrons présenter l'étendue de nos compétences. Evidemment on ne se limite pas à ça puisque que nous allons immatriculer une nouvelle société dans les mois qui arrivent, mais ça, c'est une surprise.

QUI SOMMES-NOUS



Colin Bourcier est un ancien étudiant de NEOMA (ex Rouen Business School), suite à l'obtention d'un Bac Scientifique et des classes préparatoires HEC au Lycée Montaigne à Paris.

Après une première société créée, il a travaillé pendant 7 ans dans le conseil en stratégie opérationnelle. Fort de ces expériences, il s'est lancé à nouveau dans l'entrepreneuriat il y a 2 ans. Associé à un sculpteur expérimenté, Colin a monté une agence de création, Saint Chaffray, pour laquelle il gère aujourd'hui le développement notamment à travers des partenariats.